entraide.ch

 07 novembre 2019 | 20h 

Olivier Messiaen

Quatuor pour la fin du Temps

James Campbell, clarinette

Gyula Stuller, violon

Sébastien Singer, violoncelle

Marc Pantillon, piano

André Crelier, présentation des vins

Le quatuor pour la fin du Temps de Messiaen est est la seule partition écrite dans un camp de prisonniers par un artiste majeur ! Première oeuvre du compositeur à laquelle il incorpore des chants d’oiseaux, elle contient également un traité sur le rythme qui préfigure le premier grand travail théorique de Messiaen : Technique de mon langage musical (1944) .

 

Par son instrumentation également, le Quatuor pour la fin du Temps est original (clarinette, violon, violoncelle, piano) et se rapproche d’œuvres de Hindemith ou Takemitsu. Pourtant, cette instrumentation n’est pas fortuite : prisonnier de guerre en Allemagne en 1940/1941, Messiaen profite de la présence de trois autres musiciens : Jean le Boulaire (violon), Henri Akoka (clarinette) et Etienne Pasquier (violoncelle). 

Cette œuvre n’aurait jamais vu le jour sans cette rencontre hasardeuse ni sans le goût des officiers allemands du Stalag pour la musique. La première audition est donnée au Stalag VIII le 15 janvier 1941.

 

Olivier Messiaen (1908 - 1992)

Quatuor pour la Fin du Temps (1940)

 

Liturgie de cristal

Vocalise, pour l'Ange qui annonce la fin du temps

Abîme des oiseaux

Intermède

Louange à l'Éternité de Jésus

Danse de la fureur, pour les sept trompettes

Fouillis d'arcs-en-ciel, pour l'Ange qui annonce la fin du temps

Louange à l'Immortalité de Jésus